MACROSCOPE

Mieux manger,
Moins gaspiller,
Moins polluer

Les Français et la nourriture, c’est une grande histoire d’amour…
Notre pays porte fièrement son héritage gastronomique inscrit au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO : cassoulet du sud-ouest, bouillabaisse marseillaise, choucroute alsacienne, fondue savoyarde, tripes à la mode de Caen... Une riche culture qui se partage lors de nos longs repas gargantuesques, en famille ou entre amis.
Mais l’alimentation représente aussi entre 20 et 50 % de notre empreinte environnementale. Un impact appelé à augmenter encore avec l’accroissement démographique : en 2050, nous serons 72 millions de Français et 9 milliards d’individus à nourrir dans le monde…
Alors, comment concilier toutes ces nouvelles attentes : une alimentation nourrissante, en quantité suffisante, sans risque pour notre santé, à un prix abordable et qui limite ses impacts sur l’environnement ?
C’est le défi d’une alimentation plus durable.

Depuis 50 ans...

NOS MODES D’ALIMENTATION
ONT FORTEMENT ÉVOLUÉ

ACCéLéRATION
DES RYTHMES DE VIE

Le temps consacré à la préparation des repas a diminué.

-25%

1986

2010

Les ménages recherchent donc des produits qui se cuisinent vite et facilement, et qui se conservent plus longtemps.
par an de dépenses en plats préparés depuis 1960.

+4,4%

Par an

La consommation de fruits et légumes transformés (chips, purées, frites, compotes, confitures, conserves, surgelés, déshydratés, jus).

x2

1995

2008

Changement des habitudes de consommation

Notre alimentation, plus riche en graisses, sucres et protéines animales, consomme davantage de ressources naturelles.
de sucre dans notre régime alimentaire.

+30,7%

1953

1995

de matières grasses
(beurre, huiles végétales, margarine).

X2

1950

1996

En France, la consommation de viande a grimpé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, pour atteindre un pic en 1998, avec 94 kg en équivalent carcasse (kgec) de viandes consommés par habitant et par an. Depuis, elle baisse de manière continue.

+106%

1950

1998

-7%

1998

2014

Industrialisation

Les modes de culture se sont mécanisés et intensifiés pour augmenter les rendements et les capacités de production, avec notamment l’essor de l’élevage intensif, des cultures sous serre et de l’utilisation d’intrants (engrais, pesticides)…
Les exploitations françaises :

95,3%

agriculture
conventionnelle
ou intensive

4,7%

agriculture bio

Mondialisation

Ananas du Ghana, steak argentin, vin australien mais aussi tomates et fraises d’Espagne en hiver... Désormais, on peut déguster des produits provenant des quatre coins du monde en toute saison.

NOTRE ALIMENTATION A éVOLUé. SON IMPACT ENVIRONNEMENTAL A AUGMENTé.

NOTRE ALIMENTATION A éVOLUé.
SON IMPACT ENVIRONNEMENTAL
A AUGMENTé.

Exemple des émissions de CO2 pour deux menus EN APPARENCE similaires

Des impacts à chaque étape de la
chaîne alimentaire

production
agricole

• Consommation
d’énergie (fioul,
électricité) dans
les exploitations
et d’eau pour
l’irrigation.

• Pollution de l’eau
par les engrais,
les pesticides et
les déjections animales.

• Pollution de l'air par
les poussières et
particules.
20%
des émissions de
gaz à effet de serre en France,
proviennent de
l'agriculture

production agricole

• Consommation d’énergie (fioul, électricité) dans les exploitations et d’eau pour l’irrigation.

• Pollution de l’eau par les engrais, les pesticides et les déjections animales.

• Pollution de l'air par les poussières et particules.
20%
des émissions de gaz à effet de serre en France, proviennent de l'agriculture

transformation industrielle

• Consommation d'énergie pour transformer les aliments, et de matières premières pour produire des emballages.
70%
du marché
de l'emballage
en France
concerne
l'alimentation

transformation industrielle

Consommation d'énergie pour transformer les aliments, et de matières premières pour produire des emballages.
70%
du marché de l'emballage en France concerne l'alimentation

transport,
stockage et
distribution

• Consommation d'énergie pour le transport des marchandises (camion, avion), et pour le stockage réfrigéré en magasin.
30%
du transport de
marchandises
en France est
consacré aux
denrées agricoles
et alimentaires

transport, stockage et distribution

Consommation d'énergie pour le transport des marchandises (camion, avion), et pour le stockage réfrigéré en magasin.
30%
du transport de marchandises en France est consacré aux denrées agricoles et alimentaires

consommation

• Consommation d'énergie pour se rendre en voiture en magasin, pour la réfrigération des aliments chez soi, et pour la cuisson des repas.

• Consommation d'énergie et pollution des sols et de l'air pour le traitement des déchets.
85%
des emballages jetés par les ménages sont des emballages alimentaires emballage

consommation

• Consommation d'énergie pour se rendre en voiture en magasin, pour la réfrigération des aliments chez soi, et pour la cuisson des repas.

• Consommation d'énergie et pollution des sols et de l'air pour le traitement des déchets.
85%
des emballages jetés par les ménages sont des emballages alimentaires ! emballage

et un Gaspillage
considérable
du champ à
l'assiette !

bag

En France, sur l'ensemble
de la chaîne de production,
9,9 millions de tonnes d'aliments
sont gaspillées par an, soit
par personne :

150kg

En France, sur l'ensemblede la chaîne de production, 9,9 millions de tonnes d'aliments sont gaspillées par an, soit par personne :
150kg

gaspillage gaspillage
PÊCHE
Poissons
non désirés
rejetés
morts en mer
AGRICULTURE
Fruits et légumes
abîmés, trop petits,
peu "présentables",
perte au champ
et lors de la
récolte...
EN USINE
Process ou
conditionnements
défectueux...
TRANSPORT
Casse,
rupture de la
chaîne du
froid...
DISTRIBUTION
Invendus,
produits
abîmés par
les manipula-
tions...
À LA
MAISON

Restes de
repas jetés,
produits
périmés...
AU RESTAURANT
À LA CANTINE

Déchets de
préparation,
restes de repas,
mauvaise gestion des stocks...
PÊCHE
Poissons non désirés
rejetés morts en mer
AGRICULTURE
Fruits et légumes abîmés,
trop petits, peu "présentables", perte au champ et lors de la récolte...
EN USINE
Process ou conditionnements défectueux...
TRANSPORT
Casse, rupture de la chaîne du froid...
DISTRIBUTION
Invendus, produits abîmés par les manipulations...
À LA MAISON
Restes de repas jetés,
produits périmés...
AU RESTAURANT À LA CANTINE
Déchets de préparation,
restes de repas,
mauvaise gestion des stocks...
top bottom

Sur ces 150 kg, ce sont
donc environ 50 kg de nourriture que chacun de nous gaspille par an
lors de repas à la maison,
au restaurant ou à la cantine, soit l'équivalent d’une centaine de repas !

Sur ces 150 kg, ce sont
donc environ 50 kg de nourriture que chacun de nous gaspille par an
lors de repas à la maison,
au restaurant ou à la cantine, soit l'équivalent d’une centaine de repas !

paella paella
Dans le monde
1/3

des aliments destinés
à la consommation
humaine est gaspillé.

C'est complètement absurde
quand on sait qu'1 milliard
de personnes dans le monde
souffre de la faim ou de
malnutrition.
Mais c'est à la maison que
nous gaspillons le
plus : chaque Français
jette à la poubelle 29kg d'aliments
par an.
Rien qu'à la maison, chacun d'entre nous jette à la poubelle 29kg d'aliments
par an.

HEUREUSEMENT

IL EST POSSIBLE DE CHANGER
NOS COMPORTEMENTS
AFIN DE RÉDUIRE
LES IMPACTS
DE NOTRE
ALIMENTATION.

IL EST POSSIBLE DE CHANGER NOS COMPORTEMENTS AFIN DE RÉDUIRE LES IMPACTS DE NOTRE ALIMENTATION.

poubelle poubelle
L’objectif 2025 des pouvoirs
publics est de réduire de
50%
le gaspillage alimentaire.

Tous les acteurs sont
aujourd’hui impliqués :

agriculteurs, industriels,
enseignes de distribution
et nous, consommateurs.
plate qu'est ce qu(on fait?

ALORS...

picto

ON ADAPTE NOTRE RÉGIME ALIMENTAIRE

legumineuses bottle lemon

On mange plus de légumes secs
et des céréales complètes pour remplacer une partie des protéines animales (viande, fromage, lait). Les lentilles, fèves, pois et haricots secs n’ont que des atouts : ils sont bons pour la santé, riches en protéines, et leur culture ne nécessite pas d’engrais !

On limite les boissons sucrées et sodas.
Elles excitent vos papilles, mais surtout votre taux
de cholestérol. Et tout comme les bouteilles
d’eau minérale, elles sont volumineuses à transporter.

On limite les boissons sucrées et sodas.
Elles excitent vos papilles, mais surtout votre
taux de cholestérol. Et tout comme
les bouteilles d’eau minérale, elles sont volumineuses à transporter.


On privilégie l’achat de fruits et légumes de saison.
Téléchargez le calendrier des récoltes et accrochez-le dans votre cuisine :

On privilégie l’achat de fruits et légumes
de saison.

Téléchargez le calendrier des récoltes et accrochez-le dans votre cuisine :

voir ici
picto

ON FAIT ATTENTION À LA PROVENANCE DE NOS ALIMENTS

ON FAIT ATTENTION
À LA
PROVENANCE
DE NOS ALIMENTS

mains
bio

On consomme des produits de l’agriculture raisonnée ou bio !
En plus de faire du bien à votre santé, vous contribuez aux efforts des agriculteurs engagés : développement des légumineuses, diversification des cultures, plantation de haies, amélioration de l’alimentation animale, modes d’élevage respectueux des conditions animales.

Ces produits sont reconnaissables à ces logos officiels :



car On préfère les circuits courts de proximité.
En adhérant à une Amap par exemple.
Ces associations favorisent l’agriculture
paysanne et biologique, en créant un lien
direct entre paysans et consommateurs.
en savoir plus ici

amap emballage

On limite les produits emballés, on achète en vrac.
Pour réduire vos poubelles, vous pouvez acheter en vrac et participer au mouvement « zéro déchet ».

voir ici
trash

ON LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

mains
bio

De multiples solutions existent, au quotidien,
pour limiter le gaspillage.

De multiples solutions existent, au quotidien, pour limiter le gaspillage.



À la maison
1. Faites un inventaire de vos placards.
avant de faire vos courses.
2. Cuisinez les bonnes quantités.
3. Accommodez les restes.

Gueules cassées

Le saviez-vous ?
Les grandes enseignes font désormais la chasse au gaspillage.
Repérez les stickers « les Gueules cassées » dans votre supermarché pour profiter des fruits et légumes « moches » et de produits proches de la DLC (date limite de consommation) à prix réduits.

voir ici

bio

Et à l’extérieur ?
• À la cantine, ne surchargez pas votre plateau.
• Au restaurant, optez pour des plats du jour et des produits de saison.
• Si vous ne finissez pas votre assiette, demandez un "gourmet bag" (le "doggy bag" à la française) pour emporter vos restes à la maison.

Retrouvez tous les bons
gestes anti-gaspillage sur