Pourquoi le train coûte si cher ?

VOYAGE LOW COST
Pourquoi le train coûte si cher ? sur Qu'est-ce qu'on fait
Partir en Europe par un vol low cost s'avère souvent moins onéreux qu'un voyage en France en TGV. Décryptage d'un mal du transport suivi de conseils pour retourner vers des voies moins carbonées.

Vous prévoyez une petite semaine de vacances en septembre, à la basse saison, loin de la foule et au soleil. Donc direction le Sud, à Biarritz par exemple. En partant tôt le matin pour dégoter le meilleur tarif, l'aller-retour en TGV avoisinerait les 100 euros. Mais voilà que ce cher Google, flairant votre bougeotte, suggère de partir plus loin. Vous n'avez jamais mis les pieds au Portugal ? Pour 17€ on vous propose Lisbonne. Vous rêvez de revoir Rome et ses ruelles ? Elle s'offre à vous pour 25€. Bref, les meilleures offres SNCF pour la côte basque ne font pas le poids, et grande devient la tentation de prendre les airs pour voir du pays à prix cassé avec ces avions moins cher que le train. « Cela dépend de la destination et de la date du voyage, relativise Jérôme Verny, économiste des transports et directeur de l'institut de recherche Mobis de la NEOMA Business School. La France n'est pas le Royaume Uni, pays européen où le train est vraiment très cher. On y paie 100 € pour faire 300 km, ce qui conduit beaucoup de Britanniques à prendre l'avion, quitte à faire une escale à Berlin pour rallier l'Écosse à Londres à un prix bien moindre. »

Beaucoup de Britanniques prennent l'avion, quitte à faire une escale à Berlin pour rallier l'Écosse à Londres à un prix bien moindre. 

En France, l'avion reste généralement plus coûteux, et le train a largement gagné la partie pour des trajets entre Paris et les grandes Métropoles. L'utilisation de l'aérien y est devenue ultra-marginale, sauf pour quelques destinations comme Nice où l'on passe le cap encore rédhibitoire pour le rail des cinq heures de voyage. D'autant que l'on trouve fréquemment des vols moins cher que le train, comme pour aller dans des villes telles que Nantes ou Toulouse. Ce qui s'explique.

Des coûts d'entretien élevés

« On vit dans l'illusion que le ferroviaire devrait coûter peu cher, mais les infrastructures et leur entretien sont très onéreuses », souligne Jean-Claude Favin Lévêque, consultant en transport et ex-dirigeant de la SNCF. Les 3 0000 km du réseau ferré français réclament en effet un investissement bien plus lourd que l'utilisation du ciel. L'aérien bénéficie par ailleurs avec le kérosène d'un carburant non taxé, comme l'a stipulé la convention de Chicago en 1944. « N'oublions pas non plus un point essentiel, ajoute Jérôme Verny. La SNCF est en situation de monopole alors que les compagnies aériennes font face à une concurrence féroce. » Elles se livrent ainsi une guerre des prix confinant à la grande braderie chez les spécialistes du low cost. Surtout quand sont utilisés des aéroports secondaires qui facturent des taxes aéroportuaires très faibles, comme celui de Beauvais. La concurrence conduit aussi à une utilisation drastique du yield management, cette méthode de réservation qui optimise le remplissage des avions en proposant des prix tellement variables pour un même vol qu'en tombant au bon moment on gagnerait presque à la loterie en voyageant à l'œil. La SNCF ne procède pas ainsi, mais elle se tourne vers le low cost avec les TGV Ouigo en utilisant des recettes de l'aérien : maximiser ses trains en les faisant rouler un maximum, utiliser des gares secondaires comme celle de Marne La Vallée et vendre des billets uniquement par internet. « En plein boom, Ouigo s'inscrit dans un contexte d'ouverture à la concurrence où la SNCF se prépare à l'arrivée de nouveaux opérateurs étrangers, remarque Jérôme Verny. Les prix ne pourront toutefois pas trop baisser car le coût des infrastructures demeurera, sachant qu'il est déjà en partie supporté par la puissance publique qui subventionne globalement toutes les lignes. » Payer son billet de train moins cher conduirait donc à ce que le contribuable mette davantage la main à la poche. Reste qu'en émettant 14g de CO2 par kilomètre parcouru, le rail est plus de 20 fois moins émetteur de ce gaz à effet de serre que l'aérien, d'après l'Agence européenne de l'environnement. De quoi préférer le train, coûte que coûte.

Yes we go !

Pour partir à Toulouse, Montauban, Colmar, Antibes, Cannes et bien d'autres destinations, les TGV à petit prix se multiplient avec Ouigo. Ils invitent souvent à être matinal mais permettent de voyager à toute vitesse à des tarifs qui démarrent à 10 € (c'est rare, la moyenne sera plutôt entre 30 et 50). Alors comme 13 millions de Français en 2018, on y go.

On est gagné par la honte

Contaminé par un mal venu de Suède, le flygskam (traduisez par honte de prendre l'avion), allez-vous devenir incapable de prendre les airs ? Dans le pays de Greta Thunberg, ce phénomène a provoqué l'année dernière une chute du nombre de passagers aériens de 4,4 %, dont 5,6 % sur les vols intérieurs, les plus culpabilisants. On pourrait aussi appeler ça un élan de responsabilité qui vous porte vers la gare.

On fait passer le kérosène à la caisse

Imposée pour les vols internationaux par la Convention de Chicago, et appliquée pour les vols intérieurs sans même que l'on y soit obligé par un quelconque traité, la non-taxation du kérosène apparaît aujourd'hui comme une aberration écologique. Alors pour inciter à y mettre un terme, on peut signer la pétition lancée par de jeunes européens afin de soutenir leur initiative citoyenne pour en finir avec ce privilège anachronique.

On passe les vacances à vélo

En France, on a la chance de vivre dans un magnifique pays qui reste encore à découvrir. Alors plutôt que de se jeter sur la première offre low cost vers Alicante ou Dubrovnik, partons à la découverte de nos régions à bicyclette. Tant pour la planète et que pour notre forme, ça sera tout bénéfice. Et l'on peut faciliter le périple avec quelques liaisons en TER, ce qui fera voir davantage de pays sans se presser dans ce train à petit prix très largement subventionné. Alors autant en profiter ! Pour prendre les guidon, on trouve les meilleurs itinéraires grâce au guide de France Vélo Tourisme.

Brice Perrier

Ce que vous faites

Aucun internaute n'a partagé ses bonnes pratiques sur ce sujet. Soyez le premier !

×
Gif inscription newsletter Qqf
Abonnez-vous
à notre newsletter :
30 e-mails (utiles)
par an !

Hey, inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir les bons plans Qqf ?!

Promis, on ne vous envoie pas plus d'un mail par semaine ...