Fantastique plastique ?

C'était il n'y a pas si longtemps que ça. Le plastique était alors ce produit miracle capable de prendre n'importe quelle forme et de satisfaire presque tous les usages. Dans l'alimentaire, le transport, le textile, l'ameublement, l'électroménager ou encore les cosmétiques, ce fut la ruée sur le plastique. Seulement voilà, après des années de règne, il semble être passé de fantastique à dramatique, de vraie prouesse chimique à produit problématique. 

 

Le souci avec le plastique, c'est sa durée de vie et son aspect jetable. 1/3 de tous les plastiques produits chaque année sont des emballages à usage unique. Utilisés une fois, ils deviennent très vite des déchets dont il est difficile de se débarrasser, à l'image du fameux sac plastique dont la durée de vie dans la nature est d'environ 450 ans. 

Aujourd'hui, nous ne savons toujours pas comment traiter ces déchets qui s'accumulent et qui constituent un danger tant pour notre santé que pour l'environnement. L'association Surfrider Europe estime qu'il y a 500 fois plus de microplastiques dans les océans que d'étoiles dans la galaxie. Des proportions qui pourraient encore s'accroître à la faveur de la récente crise du Covid-19 qui a vu un retour de grâce des plastiques à usage unique. Cela laisse songeur. 

La bonne nouvelle, c'est que même au sujet de la pollution plastique, il n'y a pas de fatalité ! Industriel, collectivités territoriales, associations, citoyens, nous faisons tous partie de la solution. C'est pourquoi, du 21 au 29 novembre 2020, à l'occasion de la semaine européenne de la réduction des déchets, nous vous proposons de faire la peau aux fausses bonnes idées en matière de recyclage plastique, de bioplastique ou encore de microplastiques.

×
Gif inscription newsletter Qqf
Abonnez-vous
à notre newsletter :
30 e-mails (utiles)
par an !

Hey, inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir les bons plans Qqf ?!

Promis, on ne vous envoie pas plus d'un mail par semaine ...