Le jour d'après

Depuis les années 1970, tous les indicateurs montrent que notre mode de développement produit plus de maux que de biens, notamment la multiplication de maladies infectieuses transmises par les animaux sous l’effet de changements anthropiques. Toutes les alertes au changement climatique proférées par des scientifiques, des politiques pendant un demi-siècle n’ont jamais été entendues, ou si peu.

Et soudain un nouveau virus émerge. Une alerte sanitaire oblige les gouvernements du monde entier à prendre en urgence des décisions spectaculaires pour éviter des morts rapides. Pour la première fois dans l’Histoire, plus d’un tiers de l’humanité se retrouve pratiquement à l’arrêt. Stop. On entre dans l’inconnu. Le confinement, mesure inédite à cette échelle, révèle les effets délétères de notre empreinte sur le monde en ralentissant l’activité humaine, et nous offre un moment propice à une réflexion fondamentale sur nos modes de vie. 

Une réflexion que l’on peut avoir chez soi, confinés, mais qui interroge aussi les chefs d’État du monde entier. Dans sa première allocution télévisée du lundi 16 mars, Emmanuel Macron a assuré qu’une fois la bataille contre le Covid-19 gagnée, « Le jour d'après ne sera pas un retour au jour d’avant ». Quelques jours auparavant, il avait pointé les « failles » de notre « modèle de développement », et les « faiblesses de nos démocraties » occidentales. Le 13 avril, lors de sa 4e allocution, il invoque pour l’après-coronavirus les Jours Heureux, une référence au Conseil National de Résistance, période durant laquelle l’État et les citoyens reprennent le pouvoir sur l’économie. “Il y a dans cette crise une chance”, a-t-il déclaré en appelant chacun à se réinventer. Mais sans vraiment développer faute de temps dans l’urgence de l’exercice des fonctions régaliennes.

Alors que nous apprend cette crise qui pourrait être le fondement d’un monde nouveau, du jour d’après ? Pour esquisser de premières réponses, nous avons mené de longs entretiens avec des spécialistes dans plusieurs domaines : travail, culture, alimentation, famille, tourisme, migrations, agriculture, systèmes de santé, impact climatique que nous distillerions durant tout ce nouveau mois de confinement.

×
Gif inscription newsletter Qqf
Abonnez-vous
à notre newsletter :
30 e-mails (utiles)
par an !

Hey, inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir les bons plans Qqf ?!

Promis, on ne vous envoie pas plus d'un mail par semaine ...